Sensibiliser à la pauvreté par l’art urbain, l’exemple Tournaisien

Le 13 octobre, au pied du beffroi de Tournai, avait lieu la 3ème édition de la pauvreté sous les bombes, événement de sensibilisation à la précarité organisé par une dizaine d’ASBL (associations sans but lucratif) réunies au sein du collectif tournaisien contre la pauvreté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il ne s’agit pas d’une simple démonstration artistique sur la voie publique. L’objectif du collectif tournaisien est de susciter la curiosité des passants et de débattre avec eux sur la question de la pauvreté et de la précarité. Ici les œuvres ne sont que le support d’un message résolument politique.

Le but étant d’interpeller les citoyens […] et de mener une réflexion tous ensemble : que faut-il faire pour lutter efficacement contre la pauvreté. – Maxime, permanent du Centre d’Information et d’Éducation Permanente

En amont de la manifestation, les artistes ont travaillé avec des groupes de militants du collectif, sujets ou témoins de la précarité, afin de traduire en images la pensée collective du groupe.

Cette année, une attention particulière était portée à la préacarité infantile, sujet qui a occupé une majorité des artistes présents.

On peut faire passer des messages, pas juste en manifestant, l’art permet de faire passer des messages. – Hamer, artiste


Retrouvez plus d’informations avec le reportage radiophonique ci-dessus.


Ce reportage a été produit avec le soutient du Fonds Européen de Développement Régional et de la Région Hauts-de-France dans le cadre du projet Interreg V – Eureka.

Trésorier at EIBS | antoinealexandre@ei-bs.eu

Co-fondateur d'EIBS en 2010, je chronique l'Europe, sa politique, sa construction et son évolution.

Antoine Alexandre

Co-fondateur d'EIBS en 2010, je chronique l'Europe, sa politique, sa construction et son évolution.

Laisser un commentaire